Sommet du Rotary International en Afrique Le Maroc invite les Rotariens du monde à Marrakech pour célébrer l’Afrique

Comptant parmi les rares réseaux à avoir accès aux structures de l’ONU, le Rotary International est très implanté au Maroc et en Afrique. Sa composante régionale, le «District maghrébin 9010», agit pour faire de l’Afrique une zone unifiée dans la structure du réseau du Rotary à l’horizon 2020. C'est l'un des principaux objectifs derrière l'organisation du «Premier Sommet du Rotary International en Afrique» devant avoir lieu à Marrakech fin mars prochain.

35

La vision royale développée en direction de l’Afrique séduit les «Rotariens». Ainsi, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président d’honneur du Rotary au Maroc, va avoir lieu le «Premier Sommet du Rotary international en Afrique». Événement auquel sont attendues, du 27 au 29 mars prochain, un millier de personnalités venant des cinq continents et tout particulièrement de l’Afrique.
Le Rotary est connu pour ses engagements sur le terrain. Créé en 1905 à Chicago et fort de 1,25 million de membres, il rassemble des personnalités du monde des affaires, des professions libérales, du monde civique et des acteurs d’horizons divers. Leur souci est d’apporter un service humanitaire, d’encourager le respect de l’éthique dans le cadre professionnel et d’agir surtout pour la paix à travers le monde. Le Rotary au Maroc, qui fait partie du «District maghrébin 9010» comprenant le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Mauritanie, est l’initiateur de cette action visant l’organisation du premier Sommet du Rotary en Afrique. Il faut le souligner, le nombre de Rotariens dans ce continent est de plus de 32.000. Le Rotary Maroc, dont le chef de file est Abdelilah Lahlali, qui a le titre de Gouverneur du District maghrébin du Rotary international dans l’organisation de ce réseau, a plaidé à maintes reprises pour que l’Afrique soit considérée comme une zone unifiée dans l’organisation du Rotary, chose qui va se concrétiser en 2020.

La communauté marocaine de ce réseau estime que c’est un événement qui va contribuer à faire connaître davantage le Royaume et plus particulièrement la ville ocre. En effet, le comité d’organisation redouble d’efforts pour préparer cet événement. Déjà, l’opération d’annonce a été une véritable réussite au sein de l’ONU à Genève. Les Rotariens du Maroc ont en effet annoncé officiellement, le 11 novembre, l’organisation du Sommet africain du Rotary, à l’occasion de la journée du Rotary aux Nations unies, habituellement organisée à New York, mais qui s’est tenue exceptionnellement à Genève les 10 et 11 novembre. La délégation du Rotary au Maroc, composée d’une vingtaine de personnes, dont des femmes et six jeunes, et présidée par le gouverneur du District maghrébin, Abdelilah Lahlali, avait participé à cette journée.

Un énorme travail de communication a été fait à cette occasion, dont le moment fort était la distribution aux participants des documents et des écharpes conçus spécialement pour l’événement du «Rotary African Summit». Des séances de prise de photos ont été organisées au sein du siège de l’ONU au cours desquelles ont même pris part le Président du Rotary International, Ian Risley, et le Marocain «Past directeur du Rotary International» – un grade important dans l’organisation du réseau –, Mohamed Benmejdoub, honory Convener du Sommet, et le secrétaire général du Rotary, John Hewko.

Les organisateurs ne cachent pas leur fierté que cet événement va marquer les annales du Rotary. L’un des moments forts de ce rendez-vous sera, selon Abdelilah Lahlali, la présence, tout au long du Sommet, du Président du Rotary International, qui a le statut d’un Chef d’État. Un autre moment fort est l’action «green» visant la plantation de 1,2 million d’arbres. L’opération, qui est déjà enclenchée, devrait permettre la plantation du dernier arbre (1.200.000e) par le Président international au cours des travaux du Sommet africain. Ce qui s’inscrit dans la continuité de l’action menée sur le plan mondial par le réseau Rotary. Une action qui appelle à la plantation d’autant d’arbres qu’il y a de Rotariens. Cette opération a été lancée le premier juillet et prendra fin à l’occasion de la Journée de la Terre, le 22 avril 2018. Ambitieux, le «District maghrébin 9010» veut planter 1,2 million d’arbres à travers les quatre pays du Maghreb. À cette fin, le Rotary Maroc a signé une convention de partenariat avec le département des Eaux et forêts.

Au menu des travaux de ce Sommet africain figure également le lancement, pour la première fois en Afrique, d’une formation sur l’Analyse systémique de développement (ASD). Cette formation est destinée à l’acquisition des outils permettant d’opérationnaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté par l’Assemblée générale des Nations unies. Elle sera suivie par une trentaine de candidats sélectionnés venant de plusieurs pays de l’Afrique francophone.
Par ailleurs, en marge des travaux du Sommet, les organisateurs prévoient un autre événement non moins important. Il s’agit du «Forum des jeunes entrepreneurs africains» dont l’objectif est d’offrir l’occasion aux Rotariens et à leurs invités d’échanger leurs points de vue concernant les défis régionaux et l’évolution du Rotary à l’échelle mondiale.

Avec le Matin

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.