Poème : Au clair de la Ménara !

93
Derrière ses 7 portes,
Marrakech se voile puis se dévoile !
Empreinte secrète de son identité,
Sous le saphir d’un ciel étoilé,
Ombre et éclat des palmiers sacrés se détachent
Sur fond de monts bâtés de neige.
Cette ville est un rayon du soleil de minuit.
Comme un berger au clair de la lune,
Le minaret de la Koutoubia s’élève dans le silence obscur
De ses murs chargés d’histoire et de présence divine.
Une voix réveille le monde de sa torpeur.
Marrakech se réveille et se prosterne derrière son fondateur,
Youssef Ibn Tachfin le pâtre et saint oublié
Des âmes invitées et bénies par la cité rouge.
Etranger approche !
Bois de mon eau fraîche et écoute ma voix …
Au clair de la Ménara
Tu verras resplendir la lumière des 7 saints
Qui entourent ses habitants depuis des millénaires.
Nasrallah Belkhayate

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.