La fleur de l ‘enfant

100

 

Il est amer et doux à la fois,

Pendant les nuits chaudes de ce mois d’Octobre,

D’entendre des cris de joie qui enfument les rues de ma ville.

Mon enfant, mon coeur, mon amour

Songe à la douceur de marcher las – bas !

Aimer à loisir, aimer et puis mourir d’aimer…

Sois sage, mon enfant, tout est écrit sur ta main !

Tout est écrit sur ton front en lettre d’or !

Ecoute le chant, le silence de cette nuit sacrée.

Laisse toi abandonner aux senteurs de musc !

Que rien ne t’arrache à la paix et à l ‘amour,

Offert par Dieu au nom de tous les peuples !

Sois heureux, tout y consent.

Tout le monde t’aime. Tout le monde t’aime.

Voilà pourquoi aujourd’hui tu es parmi nous.

Tout n ‘est qu’ordre et beauté, tout n ‘est que nature.

Ecoute mon enfant la voix de la nuit sacrée !

Elle te parle…

lune

 

 

 

Nasrallah Belkhayate

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.